bickel-conférencier-santé-vitalité-auteur-dessinateur-BD-illustrateur
Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Coronavirus : du mensonge à la vérité

bickel-conférencier-santé-vitalité-auteur-dessinateur-BD-illustrateur

Questions Avions-nous affaire à une pandémie, sachant que le nombre de décès provoqué par diverses maladies n’était pas supérieur aux années précédentes à la même période ? Comment se fait-il que la flambée de décès attribuée au « covid » ait fait chuter le nombre de décès lié à d’autres maladies ? Pourquoi nos autorités ont-elles fait obstruction à toutes les thérapies efficaces pouvant guérir les malades ? Pour quelle raison, les nombreuses sources d’information  révélant que cette pandémie a été orchestrée, sont-elles systématiquement censurées et condamnées ?    

Stratégie pour ne pas être affecté(e) par le coronavirus (COVID-19)

bickel-conférencier-santé-vitalité-auteur-dessinateur-BD-illustrateur

Hystérie collective Les médias nous bombardent d’informations sur les risques de contamination. Ils créent une véritable panique au sein de la population. Au moindre symptôme, on court à l’hôpital. Le coronavirus n’a pas provoqué d’amplification significative de la mortalité générale en France. Le plus souvent, les malades ne meurent pas de la grippe, mais de faiblesses induites par une ou plusieurs déficiences et autres maladies chroniques. La plupart sont des personnes âgées en mauvaise santé et surmédicalisées. Arrêtons d’avoir peur car on nous ment La peur de la contagion déprime le système immunitaire et aggrave le risque de développer les symptômes. La grippe saisonnière tue plus que le coronavirus Chaque année, en France, entre 2 et 8 millions de personnes sont atteintes de la grippe et environ 10 000 personnes en meurent. Les décès liés à la grippe sont le plus souvent dus à des traitements médicaux inadaptés sur des personnes déjà déficientes. L’acharnement médical visant à supprimer les symptômes est meurtrier. A côté de cela, la mortalité par le coronavirus semble dérisoire. Microbes et virus ne sont rien, le terrain est tout. Les maladies, dites infectieuses évoluent naturellement vers la guérison Faire baisser la fièvre est un non-sens meurtrier. Cela fait 50 ans que le Prix Nobel de Médecine français André Lwoff l’a démontré. De grands spécialistes des virus au monde ont confirmé que la fièvre est une réaction de défense salutaire. Voir l’article : La fièvre, un processus vital Se précipiter sur des anti-inflammatoires est parfois un facteur d’aggravation de l’infection. Ces produits sont immunodépresseurs, jusqu’à être mortels. Des autorités politiques criminelles Après avoir obtenu de très bons résultats, le gouvernement de Shanghaï recommande officiellement la vitamine C pour soigner le COVID-19. Cela fait des dizaines d’années que les spécialistes de la médecine orthomoléculaire obtiennent des résultats inespérés avec de fortes doses de vitamines C, même dans les pathologies lourdes. En France, une campagne médiatique de dénigrement de la vitamine C s’est considérablement accentuée ces dernier temps. Expert mondial en matière de maladies infectieuses, le professeur Didier Raoult a annoncé dès le 25 février 2020 que la chloroquine est le traitement le moins cher et le plus simple. Il propose une dose de 500 mg / jour, avec une guérison en 3 à 5 jours. Le traitement sera démenti par le ministère de la santé français. On vient de découvrir que, en date du 15 janvier 2020, le gouvernement a pris un arrêté stipulant que : “Est classée sur la liste II des substances vénéneuses l’hydroxychloroquine sous toutes ses formes.” Voici le texte de l’arrêté en date du 15 janvier 2020. A l’inverse, le Président Trump a immédiatement réagi pour faire le maximum, afin de mettre ce produit à disposition de toute la population, aux USA. Au lieu d’appliquer ce qui a été fait en Chine et ailleurs, de prendre en considération les recommandations du professeur Raoult, le traître, qui joue le rôle de Président de la République, met en place la suspension des libertés fondamentales par le confinement de la population !!!! D’ailleurs, ce n’est pas le virus qui est dangereux mais tout ce qui se trame derrière. Avec ce félon de Macron au service des banques, de Big Pharma et autres prédateurs, nous sommes bien servis. Dictature Des moyens efficaces pour arrêter cette pseudo pandémie existent et font leur preuve. Contrairement à ce que l’on nous martèle, ce confinement est inutile. Nos autorités préfèrent la répression et des lois liberticides, au lieu de s’attaquer aux vrais problèmes. Gravement menacées, la République de Taiwan et la Corée du sud, par exemple, ont pris des mesures intelligentes, pour rapidement juguler la propagation de l’épidémie sans confinement. Jamais de conseils efficaces pour renforcer le système immunitaire ! Nous assistons à un effondrement du système immunitaire chez l’homme d‘aujourd’hui. Beaucoup n’ont plus de système de défense efficace. Une personne en bonne santé, ayant un système immunitaire qui fonctionne normalement, ne peut pas être affectée par des microbes et virus, même réputés dangereux. Tout le monde peut renforcer son niveau d’énergie. Mais dans un système où une puissante industrie a besoin de malades pour prospérer, cela n’est pas enseigné. En appliquant les méthodes naturelles de santé, nous pouvons rapidement remonter notre immunité. Ceux qui ont fait l’expérience d’une nourriture vivante, peuvent en témoigner. En résumé, ce qu’il faudrait faire : Réduire ou supprimer la consommation de céréales (et surtout des pâtes) et des glucides (sucres) en général. Supprimer les produits laitiers et réduire la consommation de viande (surtout viande rouge). Les fruits et légumes crus biologiques devraient être la base de notre alimentation. Avec ce type d’alimentation, nous avons un bon microbiote. Environ 70% de notre immunité est en lien direct avec l’intestin. Éviter l’exposition aux rayonnements électromagnétiques pathogènes (difficile de nos jours). Soleil. Exercice physique et repos suffisants. Bains glacés (avec précaution) ou chauds selon le cas. Voir l’article : Bains chauds ou bains glacés ? D’autre part, veiller à un bon équilibre émotionnel. Ne pas se laisser emporter par le négatif. En élevant notre niveau de conscience, nous élevons notre niveau vibratoire et renforçons notre système immunitaire. René BICKEL – mars 2020 Si cet article vous a plu, merci de le partager autour de vous. Voici le lien à transmettre en le “copiant-collant” : https://www.bickel.fr/2020/03/strategie-pour-ne-pas-etre-affectee-par-le-coronavirus-covid-19/ Un grand merci à Elisabeth OLORY, auteur du blog Histoires de guérisons, dont l’aide très précieuse en matière d’informatique (mise en page de ces articles et envoi des messages) est inestimable. Livre à paraître dans quelques semaines

La psychose du coronavirus est-elle fondée ?

bickel-conférencier-santé-vitalité-auteur-dessinateur-BD-illustrateur

La psychose du virus est bien entretenue par nos autorités. Il n’y a pas de virus tueurs. Cela cache quelque chose. Va-t-on nous sortir un vaccin plus dangereux que la maladie que l’on prétend éradiquer ? Coronavirus n’est rien, le terrain est tout. Le scénario pourrait encore être pire que celui d’une vaccination de masse mais restons optimiste… La peur des microbes et des virus n’est pas fondée Le polymorphisme microbien Pasteur affirmait qu’à une maladie bien précise, correspondait un microbe bien précis. Contrairement à Pasteur qui n’a rien démontré, les professeurs Béchamp et Tissot ont démontré que les microbes (virus, bactéries, mycélium) se transforment en fonction du terrain. Ces découvertes sont confirmées par la science moderne. En France, ce sont quelques personnes très âgées qui décèdent. On attribue ces décès au coronavirus, sans preuve, selon l’avis de nombreux médecins hospitaliers. L’interdiction des rassemblements publics n’est pas fondée. Ces interdictions ne sont là que pour augmenter la psychose sur une pandémie. Pandémie qui existe surtout au travers des médias qui nous gavent de fausses informations. Nous pouvons rester perplexes en voyant des images de Chinois qui tombent raides morts dans la rue. Cela ne peut pas provenir du Coronavirus mais plutôt  de la fréquence 60 GHz de la 5G, omniprésente, puisque relayée par 10 000 antennes sur le territoire de Yuhan. Il est possible qu’il s’agisse d’essais conjugués du coronavirus en tant qu’arme biologique et de la 5G. Nous pourrions prendre cela pour du délire mais c’est aussi l’avis de nombreux chercheurs, comme Francis Boyle, expert international en armes biologiques. Deux choses sont infinies : l’Univers et la bêtise humaine. Mais, en ce qui concerne l’Univers, je n’en ai pas encore acquis la certitude absolue                                                                                                      Albert Einstein René BICKEL (mars 2020)

Bains chauds ou bains glacés ?

bickel-conférencier-santé-vitalité-auteur-dessinateur-BD-illustrateur

Les  bains chauds Les  bains chauds sont relaxants. L’eau chaude possède des vertus bénéfiques pour notre peau.  Par ailleurs, elle augmente le flux sanguin. Le stress étant souvent  à l’origine de tensions musculaires et de courbatures, les articulations et les muscles peuvent être soulagés par les bains chauds. L’eau chaude va stimuler la production d’endorphine et détoxifier l’organisme. Les  bains chauds favorisent l’endormissement et, contrairement aux somnifères, améliorent la qualité du sommeil. Les bains hyperthermiques alcalins (40 à 42°) prolongés ont des effets comparables à la fièvre. Ces bains permettent au corps de se libérer des toxines. Ils soulagent rapidement les douleurs et sont bénéfiques aux personnes atteintes de certains types de cancers. Pour alcaliniser l’eau, on peut utiliser du bicarbonate de soude, de l’eau cendrée (à partir de la cendre de bois), du lithothamne à usage agricole, etc.   Les douches froides, bains froids et bains glacés Personnellement, j’étais plutôt adepte des bains chauds (eau chaude issue d’une installation solaire, excédentaire en été). Je prenais des bains froids (environ 12°), courts, en été mais je ne pensais pas avoir la volonté de prendre des bains glacés (0° à 5°), plus longs, en hiver. Avec la pratique de l’alimentation vivante, je me sens moins frileux que par le passé et, actuellement, je suis surpris par la facilité acquise pour prendre ces bains glacés. Curieusement, l’eau froide apporte souvent les mêmes bienfaits que l’eau chaude. Pour ceux qui l’expérimentent, les bienfaits du froid, s’avèrent même supérieurs au chaud. En s’immergeant dans l’eau froide, notre corps réagit immédiatement en stimulant et en renforçant le système immunitaire.   Les bains glacés Il ne convient pas de se jeter immédiatement dans un bain glacé sans préparation. En raison du choc thermique, il est indispensable d’être en excellente condition physique. Une première étape consiste à apprendre à respirer à pleins poumons, en utilisant la cage thoracique et l’abdomen. L’objectif est de charger son corps en oxygène (voir méthode Vim Hoff qui consiste à inspirer et expirer trente fois puis à bloquer sa respiration). Les adeptes des bains glacés prolongés se préparent par des exercices d’équilibre et de yoga ; ils sont efficaces pour réchauffer le corps et surtout pour optimiser la capacité de concentration. Une fois dans l’eau, on se concentre sur sa respiration pour ne pas ressentir le froid. Les basses températures diminuent tension et fatigue. Les bains glacés sont considérés comme de véritables élixirs suscitant la bonne humeur et libérant de l’énergie. Cette pratique constituerait ainsi un excellent antidépresseur. Des études ont démontré que le froid a le pouvoir de combattre la dépression grâce à la sécrétion de la noradrénaline. En provoquant une détente musculaire immédiate, les bains de glace sont souvent utilisés par les athlètes après des entraînements ou compétitions pour réduire les inflammations. Le froid est excellent pour activer la circulation sanguine. Le corps envoie plus rapidement le sang vers les organes vitaux. Le froid favorise aussi la microcirculation en provoquant d’abord un resserrement des petits vaisseaux, suivi immédiatement, en réaction, d’une vasodilatation. Cette vasodilatation, en favorisant le retour veineux et le drainage lymphatique, est idéale contre les jambes lourdes, mais aussi l’apparition de varices. Les bains glacés sont stimulants, vivifiants et sont gages de tonicité. Attention, il faut absolument éviter le froid lorsque l’on se trouve dans un état fébrile. René Bickel  (Décembre 2019)   Voici 2 nouvelles vidéos : France 3 Grand Est  Rund um :   René BICKEL  Mangeurs de cru En alsacien sous-titré en français (5 minutes) Terra incognita 2019 (jour 3)  Thierry Casasnovas et René BICKEL Durée : 58 minutes ___________________________________________________________________________________________________ Mes livres/BD et cartes postales sont disponibles dans ma boutique