Sortir de la cage

  Nos cerveaux sont sous l’emprise d'une "élite" qui connaît et sait exploiter la puissance de la programmation mentale. Ainsi une majeure partie de l’humanité est entravée par sa prison mentale. Cette prison l’empêche d’évoluer vers plus de conscience. Le mode de vie toxique que l’on nous impose, amplifie cette détérioration de la conscience. Non seulement la foule n’est pas consciente de son enfermement, pire, elle va jusqu'à percevoir ceux à l'extérieur comme enfermés derrière des barreaux.

  Notre liberté sera une illusion tant que nous resterons dans l’ignorance. Ainsi tout se met en place pour créer un chaos afin de nous soumettre à ce Nouvel Ordre Mondial qui va nous faire perdre encore plus de liberté. L’éveil des masses devient urgent pour nous engager vers la création d'un autre monde. Croire qu’un sauveur extérieur va nous libérer est un leurre. L’humanité a ses expériences à vivre. Tout a sa raison d’être. Les politiques n’arrangeront rien. Au contraire ils nous enfonceront encore plus si nous ne changeons pas nous même. “Soyez le changement que vous voulez voir dans le monde.” disait Gandhi. Tout ce que nous ingérons a une influence sur notre état d’être et notre façon de penser.        Une vie saine représente la première voie pour développer plus de bon sens, d’intuition et de clairvoyance.      (dessin extrait du livre "Le Théâtre de la vie" )

Changer notre intérieur pour changer l’extérieur.

Apprendre à faire le vide dans la tête pour ressentir notre cœur et tout notre corps permet, progressivement, d’accéder à la découverte de soi. C’est le chemin pour développer notre intuition et accentuer la clairvoyance. En développant plus de  lucidité,nous serons invulnérables   aux médiamensonges. Nous avons à nous défaire de siècles de programmation à travers les différentes règles sociales et culturelles transmis par nos ancêtres. Notre environnement changera  progressivement pour devenir le reflet de que nous sommes réellement à l’intérieur. Lecture conseillée ; Le théâtre de la vie

Cet article est également disponible en : Anglais

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *