Getting indignant is not a positive attitude

 Let's not limit ourselves to  be annoyed

Each time I'm getting annoyed, I feel small, limited and depleted.

The indignant settles him/herself as a victim. Getting indignant brings nothing constructive. Getting indignant is on the path to resignation. Moreover the dictionaries tell us that indignation is  a " Feeling of anger and contempt aroused by an annoying person or thing". Spread as a fashion by Stéphane Hessel in his best-selling booklet " get indignant ", the word "indignant" is rather negative. It's amazing that this booklet gathered such a success whereas it brings nothing constructive, no advice to change our way of being and consuming. Invoking his halo of former Resistance fighter, Hessel explains to us that " to resist it is to create! " How strange! what is created by a resisting attitude? Any resistance generates stress, it's a law of physics. When Resistance fighters shot Germans down, those ones in return shot hostages, and the Gestapo came to terrorize the population. Tension and hatred grew up, engendering more and more reprisals from both sides. (1) Rather than of getting indignant, and feel satisfied just by resisting, wouldn't there be something constructive to do, and be creative?

Getting indignant does not bring back any joy of living. The words are creative. Our way of thinking and feeling influence our future. What's the use to get indignant if I remain inslaved to a consumption lifestyle which destroys my health and feeds the system of profit, leading us towards ecological disasters, devastating natural resources, durably polluting everyplace.

Ceux qui nous dirigent ne sont puissants qu’en apparence, c’est nous qui les rendons puissants par notre ignorance. Ne sont-ils pas quelque part nos miroirs ? Nous avons pris l’habitude d'accuser le monde extérieur pour tout ce qui arrive et qui ne nous convient pas. Nos actes, la force destructrice de nos pensées négatives, la colère, alimentent et engendrent des énergies menant vers des situations encore plus détestables. Par le changement individuel positif nous influençons  le changement collectif. Chacun de nous contribue à la transformation du monde par la transformation soi-même. En portant notre attention sur ce qu’il y a de positif, nous ne laisserons plus la négativité s’installer. L’évolution des consciences nous sortira du chaos actuel pour nous faire naître à une vie nouvelle, plus harmonieuse et plus vraie.

(1) Pas question de commettre le sacrilège de blâmer la résistance. Toutefois il convient de préciser que les actes de résistance non violent apportaient de meilleurs aboutissements. Par exemple, les cheminots qui inversaient les étiquettes d’acheminement de wagons de marchandise destinés à l’armée allemande œuvraient plus utilement que la résistance armée dont les actes généraient trop souvent d’inutiles drames. Cacher ou aider des personnes recherchées, fournir des renseignements précieux aux alliers, etc. étaient des actes plus nobles que de massacrer sans jugement des français « collabos » (ou supposé « collabos ») lors de la libération. Il y aurait matière à écrire de nombreux ouvrages sur ce sujet. Les chefs de la résistance étant au pouvoir après guerre, le rôle de la résistance dans la libération de la France a été fabuleusement enflé.

Cet article est également disponible en : French

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *