Irak : Après les bombes à uranium, les seringues

Plusieurs scientifiques ont dénoncé la présence de tonnes d’uranium issues des obus, missiles et bombes américaines, disséminées, au gré des vents, sous forme de fines poussières radioactives dans l’atmosphère. Cette lamentable guerre terminée, l’OMS a la prétention de protéger 4 millions d’enfants irakiens de la polio et de la rougeole à coup de vaccins financés en partie par l’UNICEF. Au lieu d’aider les enfants défavorisés à accéder à une meilleure hygiène, une meilleure alimentation avec de l’eau potable, l’UNICEF privilégie la politique vaccinale. Cette organisation humanitaire jouit d’un énorme prestige alors qu’elle est pratiquement devenue une filiale des fabricants de vaccins. Les dons versés à des organismes humanitaires comme l’UNICEF servent avant tout à enrichir les laboratoires pharmaceutiques au détriment de la santé des populations démunies. Le cas du BIAFFRA à l’époque de la guerre de sécession avec le NIGERIA (1967/1970) est un exemple de dérive de l’aide humanitaire. Destinés à une population affamée et exsangue, les dons ont servi à débarrasser les labos de millions de doses de vaccins, inutilisés chez nous car ils provoquaient de graves réactions.
En BIRMANIE avec l’arrivée d’une dictature militaire totalitaire, (contrôlée par l’Empire TOTAL) d’intenses campagnes de vaccinations furent mises en place sur une population jusqu’alors préservée. Les années suivantes des maladies nouvelles ou inconnues firent leurs apparitions. Bien qu’étant une arme génocide potentiel, la croyance au pouvoir magique des vaccins est encore bien ancrée là où les médias sont tout puissants. Ce n’est pas toujours le cas dans les pays du tiers monde ou les vaccins causent des dégâts plus conséquents. Plus d’une femme africaine m’a avoué qu’elle ne voulait plus vacciner leurs enfants mais la vaccination est imposée, même en l absence de toute réglementation. Il est déjà arrivé que des dispensaires soient mis à sac suite à des décès d’enfants après vaccinations. Le vent va bien finir par tourner. Après le scandale de la vache folle, du sang contaminé, des hormones de croissance, du nuage de Tchernobyle retenu à la frontière, etc…il est serait  salutaire pour les enfants de cette planète de faire éclater un des plus gros scandales de l’histoire de la médecine : celui des vaccinations dangereuses et inutiles.

René BICKEL (juin 2003)

Cet article est également disponible en : Anglais

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>